Les 2 îles principales des Seychelles atteignent leur capacité touristique - les permis de changement d'utilisation sont suspendus

Actualités Nationales |Author: Rita Joubert-Lawen édité par: Betymie Bonnelame traduit par Rudie Bastienne | July 12, 2023, Wednesday @ 21:18| 2457 views

L'étude a couvert divers domaines concernant le développement du tourisme durable  (Gerard Larose)

 

(Seychelles News Agency) - Les résultats de la dernière étude sur la capacité de charge touristique des deux îles principales des Seychelles, Mahé et Praslin, montrent que les routes, la mer et les aéroports de la nation insulaire fonctionnent à pleine capacité, a déclaré mercredi un haut responsable.

Menée par Sustainable Travel International, l'étude a couvert divers domaines concernant le développement du tourisme durable tels que les infrastructures, l'environnement, la densité des plages ainsi que les effets du tourisme sur les zones fortement fréquentées.

L'étude a révélé que les plages populaires, telles que Beau Vallon sur l'île principale de Mahé et Anse Source D'Argent sur La Digue, sont très fréquentées, ce qui amène les responsables à déterminer maintenant les moyens de mieux les gérer à l'avenir.

La secrétaire principale au tourisme, Sherin Francis, a déclaré aux journalistes que "les résultats de l'étude nous permettront de travailler sur la réglementation du tourisme durable".

Parmi les règlements à rédiger figure le plan stratégique de développement des logements.

Un autre aspect que l'étude a déterminé est que la concentration des investissements principalement sur les installations d'hébergement a conduit à peu d'innovation en termes d'expérience des visiteurs.

"Il y a eu un changement dans les catégories de chambres, 41% sont des appartements indépendants, 34% dans les grands hôtels, les pourcentages restants couvrant les petits et moyens hôtels ainsi que les maisons d'hôtes", a expliqué Mme Francis.

Selon les responsables, le ministère du Tourisme reçoit trois demandes de changement d'utilisation d'hébergement par semaine.

Le changement d'utilisation se produit lorsque des particuliers propriétaires de maisons demandent une licence pour utiliser leur logement en tant qu'établissements touristiques indépendants.

Mme. Francis s'est dit préoccupé par ce changement car "ces types d'établissements ne facturent que le strict minimum, attirant ainsi des touristes qui ne dépenseront pas beaucoup pour contribuer à l'économie".

Elle a déclaré qu'il coûte aux Seychelles d'accueillir des visiteurs en termes de services publics et d'autres services, "créant le besoin d'avoir des visiteurs à haut rendement qui peuvent contribuer aux coûts. C'est pourquoi nous faisons pression pour que les Seychellois intéressés à investir dans le secteur du tourisme diversifient le produit qu'ils fournissent."

C'est particulièrement le cas des petits boutiques-hotels et dans l'offre d'expériences culturelles, en plus d'ajouter de la valeur aux produits déjà proposés.

Les données de Tourism Seychelles recueillies sur un éventail de plateformes, telles que TripAdvisor, montrent qu'en tant que destination, la nation insulaire manque de loisirs et de vie nocturne.

"Avec les derniers projets proposés par le gouvernement, tels que le développement de la promenade de Beau Vallon, nous espérons résoudre ce problème", a ajouté Mme. Francis.

En attendant, le moratoire existant, entré en vigueur le 1er août 2021, sur la construction de grands hôtels de 24 chambres et plus, est toujours en vigueur à moins que le projet ne soit déjà en cours. Aucun permis supplémentaire n'est délivré.

Suite aux recommandations, le département du tourisme a également suspendu la délivrance des permis de changement d'utilisation jusqu'à la prochaine étude.

Mme. Francis a déclaré que maintenant que les autorités disposent des données avec lesquelles travailler, "nous allons travailler sur un cadre pour collecter des chiffres et surveiller les différents aperçus fournis".

Une capacité de charge a déjà été réalisée pour La Digue, la troisième île la plus peuplée des Seychelles de 2019 à 2021. Les résultats de l'étude de charge publiée en 2021 ont également identifié ces pressions comme des services publics déficients, l'absence d'un système de gestion des déchets approprié et la décharge fonctionnant à pleine capacité.

Dans le cadre des recommandations émises suite à la réalisation d'une étude pour la construction de nouveaux hébergements touristiques et les demandes de changement d'affectation.

 


Tags: capacité de charge, tourisme

Back  

» Related Articles:

Search

Search