Le secteur financier des Seychelles s'efforce d'atteindre les normes de l'UE - Passage à l'ère des produits innovants

Actualités Nationales |Author: Sedrick Nicette, Betymie Bonnelame Traduit par: Rudie Bastienne | May 5, 2022, Thursday @ 19:30| 780 views

L'exercice examine également les défis pratiques liés à la réalisation des normes fiscales de l'UE.  (401(K) 2012/Flickr) Photo License: CC BY-SA 2.0

 

(Seychelles News Agency) - Identifier les moyens d'améliorer le secteur financier des Seychelles et de le rendre plus visible était l'objectif d'une réunion de consultation entre les principaux partenaires du secteur des services financiers jeudi.

La réunion fait partie d'une collaboration entre Transparency Initiative Seychelles (TIS), l'UE et la Financial Services Authority (FSA).

"Aujourd'hui, nous vous proposons cette plate-forme comme point de départ pour le partage des connaissances et le dialogue ouvert, qui, espérons-le, façonnera les éléments de base pour aider à consolider et à faire prospérer nos services financiers, et à toujours rester conformes dans une plus large mesure aux exigences de l'industrie. ", a déclaré le président du TIS, Chrystold Chetty, dans son discours d'ouverture.

La consultation fait partie d'un exercice plus large mené dans le secteur qui vise à identifier les faiblesses de la législation pertinente. L'exercice examine également les défis pratiques liés à la réalisation des normes et exigences fiscales de l'UE et propose des solutions aux faiblesses identifiées et documentées. A la fin de l'exercice, il y aura des propositions de nouveaux produits pour le secteur.

Les Seychelles, un archipel de l'océan Indien occidental, ont été retirées de la liste noire des paradis fiscaux de l'UE fin 2021 après qu'un certain nombre d'amendements et de législations ont été introduits pour garantir le respect des normes de l'UE.

Photo : La consultation fait partie d'un exercice plus large mené dans le secteur qui vise à identifier les faiblesses de la législation pertinente. (Sedrick Nicette, Seychelles News Agency) Photo License: CC-BY         

La nation insulaire figurait auparavant sur la liste noire de l'UE, qui était préoccupée par le système fiscal territorial adopté en décembre 2018 car elle estimait que "cela pouvait faciliter la double non-imposition et qu'il pouvait y avoir des revenus qui ne seraient imposés dans aucune juridiction".

Une autre préoccupation de l'UE était que les Seychelles n'avaient pas obtenu une note au moins largement conforme au forum mondial de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) sur l'échange d'informations fiscales avec d'autres pays.

"Bien que nous devions admettre qu'il y a eu de grandes améliorations dans le contexte des Seychelles, nos histoires restent inédites et inconnues et notre secteur offshore porte toujours une teinte dure des activités passées", a déclaré M. Chetty.

Il a ajouté que "des changements doivent être apportés pour permettre un environnement sain qui attirera de bons éléments des secteurs financiers, d'autant plus que les Seychelles entrent dans l'ère des produits financiers innovants".

M. Chetty a ajouté que "nous devons être conscients de l’environnement politique et réglementaire en constante évolution et des pressions continues exercées par nos partenaires commerciaux. Viennent s'y ajouter les conclusions des Pandora Papers, la guerre en cours en Ukraine et la poursuite de la chasse aux actifs des oligarques russes qui ont trouvé le moyen de se cacher clandestinement par le biais de sociétés offshore dans certaines juridictions. »

Les participants qui ont assisté à la réunion ont pu visionner un certain nombre de présentations et ensuite partager leurs commentaires. Un consultant de l'UE présentera ensuite des recommandations au gouvernement pour de futures améliorations.

 


Tags: Transparency Initiative Seychelles

Back  

» Related Articles:

Search

Search