Les Seychelles recommandent une troisième dose contre la COVID-19

Actualités Nationales |Author: Sedrick Nicette, Betymie Bonnelame Traduit par: Rudie Bastienne | October 8, 2021, Friday @ 18:16| 1118 views

Les vaccins Pfizer reçus en don des États-Unis dans le cadre du programme COVAX sont utilisés dans la campagne de vaccination. (Joe Laurence Seychelles News Agency)

 

(Seychelles News Agency) - Les personnes aux Seychelles qui ont pris les deux doses d'un vaccin contre la COVID-19 il y a au moins six mois sont encouragées à se manifester pour prendre une troisième dose dans le but de renforcer leur réponse immunitaire contre le virus.

Le commissaire à la santé publique, Jude Gedeon, a déclaré jeudi lors d'une conférence de presse qu'une troisième dose améliore les niveaux de protection.

"Des études ont montré qu'au fil du temps, les personnes qui ont été vaccinées ou qui ont contracté le virus dans le passé ont eu des niveaux d'immunité qui diminuaient au fil du temps", a-t-il déclaré.

"Cela signifie donc qu'une troisième dose d'un vaccin est nécessaire pour renforcer les anticorps et mieux protéger chaque personne contre la transmission et la propagation du virus", a ajouté Dr. Gedeon.

Les Seychelles ont commencé leur campagne de vaccination en janvier avec la première dose du vaccin Sinopharm.

À ce jour, 72 pour cent de ses 99 202 habitants ont pris les deux doses des vaccins Sinopharm ou Covishield. En plus de Sinopharm, les vaccins Pfizer reçus en don des États-Unis dans le cadre du programme COVAX sont utilisés dans la campagne de vaccination.

Ces dernières semaines, la nation insulaire de l'océan Indien occidental a commencé à administrer des vaccins Pfizer aux adolescents âgés de 12 à 17 ans. Environ 5 000 jeunes de la tranche d'âge ont déjà reçu leur première dose.

Dr. Gedeon a déclaré que la campagne de vaccination et les autres mesures de prévention en place avaient contribué à réduire son nombre de cas actifs, qui a atteint à un moment donné un pic de 3 190. Les derniers chiffres montrent que la nation insulaire compte désormais 278 cas actifs et a enregistré 118 décès liés au COVID.

"Malgré la diminution des cas, nous devons continuer d'être sur nos gardes et d'observer les mesures de prévention mises en place pour nous assurer de ne pas avoir une nouvelle augmentation des cas", a déclaré Dr. Gedeon.

Il a ajouté : « Cela nous a pris beaucoup de temps pour reprendre le contrôle de la vague précédente et nous devons donc nous assurer que nous n'avons pas à la traverser à nouveau car cela aura des effets potentiellement dévastateurs, surtout maintenant que le pays se rétablit."

Dr. Gedeon a déclaré que selon des études locales, la variante la plus répandue de COVID-19 est la variante delta, qui a presque complètement dépassé les variantes alpha et bêta.

 


Tags: Pfizer, Vaccination, COVAX

Back  

» Related Articles:

Search

Search