Les Seychelles vont augmenter l'intervalle entre les doses de Covishield suite à une nouvelle recommandation de l’OMS.

Actualités Nationales |Author: Betymie Bonnelame Traduit par: Rudie Bastienne | February 23, 2021, Tuesday @ 20:54| 518 views

Covishield a été lancé le 26 janvier et a d'abord été administré aux dirigeants du pays.  (Seychelles Nation) 

 

(Seychelles News Agency) - L'autorité sanitaire des Seychelles augmente l'intervalle entre la première et la deuxième dose du vaccin Covishield conformément à la recommandation de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Le ministère de la Santé a déclaré lundi que la deuxième dose du vaccin serait administrée huit semaines après la première.

Le vaccin Oxford AstraZeneca, également connu sous le nom de Covishield, a été lancé aux Seychelles le 26 janvier pour les personnes de plus de 60 ans dans la deuxième phase de la campagne de vaccination COVID-19.

Le premier groupe de personnes ayant reçu le vaccin Covishield aux Seychelles devait recevoir la deuxième dose à la mi-février, mais va maintenant commencer à recevoir la deuxième dose à partir de la mi-mars.

Le ministère de la Santé a déclaré que les recherches effectuées par les fabricants, l’Université d'Oxford (Royaume-Uni) et AstraZeneca, menées dans différents pays, mettent en évidence que le vaccin est plus efficace si l'intervalle entre les deux doses est plus long ».

Selon le guide de l'OMS publié le 10 février, un intervalle de 8 à 12 semaines entre la première et la deuxième dose du vaccin est recommandé étant donné le constat que l'efficacité et la production d'anticorps pour combattre le virus augmentent avec un délai plus long entre les doses.

« On observe que prolonger le délai entre le moment où une personne reçoit la deuxième dose jusqu'à 12 semaines augmente le niveau d'anticorps produits après la première dose, renforçant ainsi considérablement l'efficacité du vaccin après l'administration de la deuxième dose », ont ajouté les directives de l'OMS.

Selon les chiffres publiés lundi par le ministère de la Santé, près de 44’000 personnes ont reçu leur première dose, ce qui représente 63% de l'objectif de 70 000. Alors que 21 599 personnes ont reçu leur deuxième dose, ce qui représente 31% de l'objectif.

Pour aider les Seychelles à atteindre leur objectif et à rouvrir le pays à tous les visiteurs à la mi-mars, le président Wavel Ramkalawan a obtenu 25000 vaccins Covishield supplémentaires par l'intermédiaire d'un donateur privé lors de sa visite aux Émirats arabes unis le week-end dernier.

Pendant ce temps, la campagne de vaccination se poursuit dans la nation insulaire de l'océan Indien occidental, avec l'administration de la deuxième dose aux personnes qui ont déjà reçu la première dose du Sinopharm.

L'administration de la première dose du vaccin Covishield a été étendue aux personnes de plus de 50 ans et plus de 40 ans, etant donné que différents groupes cibles qui peuvent recevoir le vaccin sont couverts.

Selon les chiffres publiés par le ministère de la Santé lundi, 2464 cas de COVID-19 ont été enregistrés aux Seychelles avec 513 toujours actifs tandis que 1940 se sont rétablis. Onze décès ont été enregistrés.

 


Tags: Vaccination, Covishield, OMS, Sinopharm

Back  

» Related Articles:

Search

Search