Un ancien haut fonctionnaire « Christian Cafrine » non coupable d’un meurtre selon un jury de la cour suprême des Seychelles

Actualités Nationales |Author: Rassin Vannier | March 5, 2015, Thursday @ 17:18| 1628 views

Le palais de justice des Seychelles ( Seychelles News Agency)

(Seychelles News Agency) - 19 mois après la mort violente d’un homme seychellois Georges Robert, un jury a rendu son verdict hier soir au Palais de Justice des Seychelles situé, sur l’Île du Port dans la banlieue de Victoria, la capitale.

Un jury de 9 personnes a reconnu Christian Cafrine, ancien directeur général du  NHRDC, le Conseil du Développement des Ressources Humaines, non coupable du meurtre contre Gorges Robert.

L’incident s’était produit en le 10 novembre 2013, dans le district de Takamaka au sud de Mahé, l’île principale des Seychelles, lors d'un pique-nique familial.

La victime Georges Robert avait été mortellement blessée au cou lorsqu’il a essayé de s’interposer dans une dispute familiale ou Cafrine était impliqué.

La victime qui avait été transportée à l’hôpital d’Anse Royale a été certifiée morte par le médecin en arrivant sur place.

Cafrine était le principal accusé dans cette affaire.

L’affaire, qui avait débuté le 26 janvier 2015, devant la cour suprême des Seychelles, était présidée par le juge Mohan Burhan et Cafrine avait deux avocats Anthony Juillette et Nichol Gabriel.

Le bureau de l’attorney général était représenté par Alexandra Madeleine et Tania Potter.

Le juge Burham avait terminé son récapitulatif mercredi et avait demandé aux membres du jury de se réunir pour donner leur verdict.

D’après le quotidien « Today in Seychelles » 8 des 9 membres du jury ont remis leur décision, hier soir, peu après 21h00 au juge Mohan Burhan, reconnaissant Christian Cafrine non coupable des charges pesant contre lui. 

Christian Cafrine après 15 mois de prison a été autorisé à quitter le palais de justice librement.

« Dans une affaire de meurtre, la responsabilité revient au procureur de prouver la culpabilité, dans cette affaire mon client est resté mué tout au long du procès » a dit Nichol Gabriel avocat de la défense.
Pour Gabriel, personne n’a été témoin de la scène du meurtre.

« Les témoins qui ont été présentés au tribunal sont tous des membres de la famille de la victime, qui sont fragiles aux yeux des membres du jury » a estimé Gabriel.

Cette décision a provoqué la colère de la famille de la victime, qui s’interroge sur ce verdict.

D’après Today « La tante de la victime, Mary-Line Marie, qui a témoigné au procès, et dont sa robe ensanglantée avait été utilisé comme pièce à conviction, ne pouvait pas s’arrêter de crier: «Je ai vu ce qui est passé ! Il y avait du sang partout! Comment peuvent-ils dire qu'il n'a pas fait cela ? "

« Nous avons amené toutes les évidences montrant qu’il s’agissait d’un meurtre et nous avons rejeté les points de la défense, mais à la fin c’est le jury qui décide » a dit à la SNA, le procureur Alexandra Madeleine. 

Le bureau de l’attorney général n’a pas souhaité faire de commentaire sur la décision des membres du jury.

« Nous sommes en train d’étudier la meilleure façon de voir, comment la justice peut-être rendue dans la mort de Georges Robert » a dit à la SNA Ronny Govinden Attorney général des Seychelles.

« Nous ne pouvons pas faire appel de la décision, car c’est une décision qui a été prise par un jury » a précisé Govinden.

Georges Robert était le père de 3 enfants. 


Tags: Palais de Justice, meurtre

Back  

» Related Articles:

Search

Search