Les forces spéciales françaises et seychelloises entreprennent un entraînement militaire conjoint

Actualités Nationales |Author: Sedrick Nicette, Betymie Bonnelame Traduit par: Rudie Bastienne | September 21, 2022, Wednesday @ 20:15| 914 views

Photo : L'Ambassadeur Mas (1er à gauche) lors de l'entraînement militaire conjoint qui se déroule au Centre de formation des recrues des Seychelles à Barbarons.  (Sedrick Nicette, Seychelles News Agency)

 

(Seychelles News Agency) - L'ambassadeur de France sortant aux Seychelles, Dominique Mas, a déclaré que la coopération entre les deux pays se poursuivra notamment dans les domaines liés à la sécurité maritime lors d'un exercice d'entraînement militaire conjoint mardi.

L'entraînement militaire conjoint se déroule au Centre de formation des recrues des Seychelles à Barbarons, dans l'ouest de Mahé, l'île principale, par des officiers des Forces spéciales françaises de la Réunion et des Forces de défense des Seychelles (SDF).

L'exercice militaire bisannuel vise à renforcer les capacités des deux forces dans la lutte contre la piraterie, la pêche illégale, la contrebande ainsi que le trafic de stupéfiants.

"Cet exercice s'inscrit dans la poursuite des relations que nous entretenons avec la SDF, où les Forces spéciales françaises, basées à La Réunion, travaillent en aidant à l'entraînement sur divers aspects, dont le tir et le combat rapproché", a déclaré M. Mas.

Il a expliqué que « cet exercice portera sur l'amélioration de la sécurité de cette région de l'océan Indien, qu'elle soit maritime ou souveraine, ainsi que sur la lutte contre le trafic de drogue ».

Photo : L'Ambassadeur a visité le centre de formation en compagnie du Chef des Forces de Défense, le Brigadier Michael Rosette. (Sedrick Nicette, Seychelles News Agency) Photo License: CC-BY

M. Mas, qui quittera bientôt son poste aux Seychelles, a déclaré que la coopération était indispensable pour les deux nations, ainsi que pour les autres pays de la région, alors qu'ils cherchent à continuer à lutter contre les problèmes auxquels la région est confrontée.

L'ambassadeur a visité le centre d'entraînement en compagnie du chef des forces de défense des Seychelles, le brigadier Michael Rosette, et a assisté à certaines des séances d'entraînement, tout en ayant également eu la possibilité de s'entraîner au tir sur cible au champ de tir.

S'adressant aux journalistes, le major Archil Mondon, responsable des relations publiques du SDF, a déclaré : "Nous cherchons à développer une nouvelle équipe d'instructeurs, où ce partenariat avec l'armée française dure depuis un certain temps, où ils ont aidé dans le passé et ce nouveau groupe d'instructeurs aidera à produire plus de soldats pour les Seychelles.

Il a ajouté que les instructeurs travailleront avec la division des forces spéciales, où leur rôle sera de former, de développer et d'évaluer les recrues, afin de s'assurer qu'elles peuvent faire partie de l'unité.

La formation se poursuivra au cours de la semaine et l'ambassadeur de France a déclaré que malgré le fait qu'il ne peut pas parler au nom de son successeur, le partenariat entre les Seychelles et la France devrait se poursuivre.

Les deux nations entretiennent un partenariat de longue date, où les Forces armées réunionnaises du sud de l'océan Indien (FAZSOI), participent régulièrement à l'exercice « Cateau Noire » contre la criminalité maritime.

 


Tags: FAZOI

Back  

» Related Articles:

Search

Search