« Super coraux résistants à la chaleur » : Nature Seychelles met en place une ferme d’aquaculture pour les futurs coraux

Actualités Nationales |Author: Salifa Karapetyan édité par Betymie Bonnelame et traduit par Rudie Bastienne | April 26, 2022, Tuesday @ 21:17| 894 views

Nature Seychelles a lancé un projet de jardinage de coraux sous-marins en 2010 suite au blanchissement massif des coraux à la suite du phénomène El Niño de 1998.  (Nature Seychelles)

 

(Seychelles News Agency) - Nature Seychelles, une organisation à but non lucratif, prévoit de mettre en place une ferme d’aquaculture corallienne terrestre sur l'île de Praslin afin de produire des coraux plus résistants à la chaleur, mieux conçus pour s'adapter à la hausse continue des températures océaniques.

Le directeur général de l'organisation, Nirmal Shah, a déclaré à la SNA qu'un tel projet serait plus avantageux qu'une pépinière ou une ferme basée sur l'océan.

"En cultivant des coraux dans une installation d'aquaculture, nous pourrons produire plus de coraux et plus rapidement. Nous pouvons également produire des coraux avec lesquels nous avons de l’expérience. Nous voulons entraîner les coraux à devenir plus résistants à la chaleur car c'est le problème auquel les coraux sont confrontés pour le moment », a déclaré M. Shah.

Partout dans le monde, les coraux meurent de plus en plus en raison de l'augmentation continue des températures de la mer due au changement climatique.

M. Shah a expliqué que c'était plus urgent pour les Seychelles, car les eaux de l'ouest de l'océan Indien se réchauffaient à un rythme plus rapide, entraînant un blanchiment plus rapide des coraux.

Lorsque les coraux blanchissent, ils expulsent leurs partenaires symbiotiques, des types d'algues photosynthétiques, privant les coraux de leurs nutriments et, par conséquent, meurent.

M. Shah a déclaré que les récifs coralliens sont très importants pour les Seychelles et qu'il doit y avoir un effort national massif pour faire venir des scientifiques et des praticiens pour faire un travail très important.

"Nous essayons à notre petite échelle d'installer cette plate-forme sur Praslin. Nous devons aider les coraux à évoluer et la seule façon de le faire est d'intervenir directement dans la génétique des coraux", a déclaré M. Shah.

Photo : M. Shah a déclaré que des consultations publiques avaient déjà eu lieu avec les habitants de Praslin.            

"L'idée est d'amener les meilleurs scientifiques du monde entier, en particulier d'Australie et des États-Unis, où ils effectuent certaines de ces recherches de pointe. Nous voulons les amener ici pour voir si nous pouvons réellement bricoler avec certains de ces coraux pour pouvoir faire des super coraux à l'avenir car sinon, les récifs coralliens vont disparaître", a-t-il poursuivi.

M. Shah a déclaré que le projet offrira également aux Seychelles l'opportunité d'essayer une nouvelle technique de culture de corail appelée micro-fragmentation. Au lieu de couper des morceaux de coraux et de les faire pousser sur des cordes dans la mer, de très petits fragments de coraux peuvent être obtenus et à partir desquels des milliers de coraux peuvent être produits.

"Nous pourrons également faire pousser des coraux que nous ne pouvions pas faire dans des pépinières sous-marines ; ils n'étaient pas propices à cela. Cela inclut des coraux massifs tels que le grand corail cerveau. Nous avons essayé de les faire pousser sur des filets mais ils ne poussent pas très bien. Avec cette technique, nous pouvons également les cultiver. Cela augmentera la diversité de notre récif de conception », a déclaré M. Shah.

Les coraux produits dans la ferme terrestre seront ensuite transférés vers le récif corallien de la réserve spéciale de l'île Cousin, qui est surveillé en permanence, garantissant des taux de survie plus élevés des coraux.

Le projet fait partie d'un projet régional de restauration des récifs coralliens du Fonds d'adaptation mis en œuvre par le PNUD, les gouvernements de Maurice et des Seychelles. Une partie du fonds fourni aux Seychelles sera utilisée pour la construction de l'installation terrestre.

M. Shah a déclaré que des consultations publiques avaient déjà eu lieu avec les habitants de Praslin, la deuxième île la plus peuplée des Seychelles, un groupe de 115 îles de l'ouest de l'océan Indien.

L'organisation doit encore soumettre les documents pertinents aux autorités de planification et de pêche avant que la construction de l'installation puisse commencer.

 


Tags: corail, Nature Seychelles

Back  

» Related Articles:

Search

Search