Deux suspects placés en détention provisoire, dans le cadre du blanchiment de 50 millions de dollars aux Seychelles.

Actualités Nationales |Author: Rassin Vannier | November 19, 2021, Friday @ 19:33| 3047 views

Le palais de justice des Seychelles (Seychelles Nation)

(Seychelles News Agency) - Le juge en chef de la cour suprême Ronny Govinden a décidé de placer en détention provisoire 14 jours un couple de Seychellois qui est suspecté de blanchiment d’argent.

Le juge a rejeté la demande de libération demandée par l’avocat de la défense, estimant qu’il s’agit d’accusations graves, pour le blanchiment de 50 millions de dollars.

L’argent était un prêt, au début des années 2000 des Émirats Arabes Unis au gouvernement seychellois.

Les 50 millions de dollars ont été transférés sur un compte bancaire du SMB dans une banque Baroda en Angleterre, avant qu’en 2014, l’affaire ne reface surface avant les élections présidentielles.

Les deux suspects ont été interpellés par la police judiciaire, hier jeudi.

« C’est une affaire politique » a déclaré l’un des suspects à la SNA.

Ce dernier était un proche de l’ancien président France Albert René, il était également le directeur Général de la compagnie SMB où l’argent a été transféré.

La commission anti-corruption a déclaré que le couple avait mis en place tout un réseau, qui leur a permis de dissimuler l’argent et d’ensuite faire revenir l’argent aux Seychelles pour acheter des hôtels.

Il s’agit de la deuxième affaire de corruption que la Commission anti corruption amène devant la justice seychelloise cette année.

Mais cette, fois-ci, il s’agit d’une affaire extrêmement médiatique.

Lors de fouilles effectuées à son domicile la police a également découvert un fusil avec des munitions, ce qui constitue une autre effraction.

 


Tags: corruption

Back  

» Related Articles:

Search

Search