Les services secrets américains offrent une formation en cybersécurité aux professionnels de la technologie des Seychelles

Actualités Nationales |Author: Sedrick Nicette édité par: Betymie Bonnelame, traduit par Rudie Bastienne | July 1, 2024, Monday @ 19:01| 959 views

 M. Fonseka a déclaré qu'il est de la plus haute importance que les Seychelles s'attaquent à ces défis émergents tels que la cybercriminalité.(Alpha Photo, Flickr) Photo Licence: CC BY-NC 2.0

 

(Seychelles News Agency) - Les professionnels de l'information, de la communication et des technologies de divers secteurs aux Seychelles seront bientôt mieux équipés pour aborder les questions liées à la cybercriminalité et à la cybersécurité.

Les professionnels suivent une formation de deux jours sur la cybersécurité, la cybercriminalité et la protection des infrastructures critiques en Afrique qui a débuté lundi au Centre de formation et de soutien militaire de Perseverance.

Les services secrets des États-Unis organisent la formation et fourniront diverses expertises et ressources pour garantir que les apprenants capturent autant d'informations que possible.

"Les services secrets jouent un rôle clé dans les trois aspects de cette formation et ce que nous apportons aux Seychelles cette semaine, c'est une expérience et des connaissances à l'échelle mondiale, en matière de cybercriminalité transnationale et de protection des infrastructures critiques, ce qui concerne 16 composantes différentes aux États-Unis et j'imagine ici aux Seychelles également ", a déclaré Michael Burgin, attaché national des services secrets américains.

La formation est dispensée pour garantir que, alors que les Seychelles continuent de déplacer de nombreux services gouvernementaux vers des plateformes numériques, toutes les mesures de sécurité sont en place pour rendre la transition aussi fluide que possible.

"Alors que nous naviguons dans la numérisation des services gouvernementaux et que nous adoptons les avancées de l'ère numérique, il est primordial pour nous de renforcer nos efforts pour sécuriser et protéger notre cyberespace et protéger nos frontières virtuelles contre les menaces qui se cachent dans l'ombre", a déclaré le Ministre de l'Intérieur, Errol Fonseka.

Il a ajouté que dans un monde où la technologie règne en maître, la nécessité de mesures de cybersécurité robustes ne saurait être suffisamment soulignée.

"Aujourd'hui, alors que nous nous réunissons pour approfondir les subtilités de la cybersécurité, de la détection, des poursuites et de la dissuasion de la cybercriminalité, forgeons une détermination collective pour combattre de front ces menaces", a ajouté M. Fonseka.

"Il est de la plus haute importance que nous relevions ces défis émergents dans le domaine cybernétique afin de protéger notre nation, de sécuriser nos frontières virtuelles et d'empêcher toute nouvelle exploitation", a déclaré le ministre.

Parmi les secteurs représentés à la formation figurent le secteur bancaire, le Département des technologies de l'information et des communications (DICT), la Commission des revenus des Seychelles (SRC), la police des Seychelles et le Département de l'immigration, entre autres.

 


Back  

Search

Search